© 2023 by Norah Horowitz, Ph.D. Proudly created with Wix.com

Accompagner l'avancée en âge 

 

« Vieillir ne signifie pas seulement se dégrader et se flétrir ; la vieillesse a, à l'instar de tous les âges de la vie, ses propres valeurs, sa magie, sa sagesse, sa tristesse ; et à l'époque où la culture était tant soit peu florissante, on lui témoignait avec raison une sorte de vénération, celle même que la jeunesse revendique aujourd'hui.

Nous ne voulons pas blâmer cette dernière, mais nous refusons de croire ceux qui prétendent que les vieux ne valent rien." »

Hermann Hesse

Décider d'entreprendre une psychothérapie à l'aune de la vieillesse

L'arrivée à l'âge de la retraite ou même l'entrée dans le "grand âge" est souvent le temps d'un bilan, d'une évaluation de sa vie et de ses accomplissements. Il y a tout ce qui est à prévoir pour demain quand le travail n'est plus là, mais aussi pour certains l'apparition des incapacités qui affectent notre façon de nous percevoir, il peut être alors temps de se saisir d'un lieu de parole et d'écoute pour être accompagné dans les remaniements psychiques provoqués par par cette étape de l'existence. 

De nombreux deuils ponctuent souvent cette période et il peut être essentiel de trouver un espace où parler de sa douleur, de son sentiment d'abandon, de sa grande tristesse parfois même d'une profonde dépression. Y consentir, peu à peu, grâce aux mots, aux souvenirs et aux émotions retrouvées, reprendre le fil, le tirer et "retricoter" de nouveaux projets parfois, ou juste, un mieux être dans l'ici et le maintenant.

Avec Dominique Rolin, il est parfois bon de se rappeler :

" La richesse des vieilles âmes et des corps à bout de course est immense, splendide, surprenante. Plus je m'enfonce au quotidien dans ce qui me reste à vivre, plus je m'intéresse aux moindres détails : visages, corps, gestes, destins. Cela met au jour des centaines de mouvements et d'actes qui, en d'autres circonstances, n'auraient pas eu la même importance pour moi. On ne cesse jamais de se découvrir".  

 

"La maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés : Mes pensées sont des papillons" (Evelyne Valadon) :